10 % de rentabilité brut pour mon premier investissement immobilier!

« Plus de 6 % de rentabilité en région parisienne ? Allons Monsieur, soyons sérieux deux minutes… »  Ou encore  ……

 « Quoi ? Une offre 30 % en dessous du prix de marché ? Et puis quoi encore ? Allez aussi demander directement au vendeur si il n’a pas un pot de vaseline sur lui, on ne sait jamais … ».  

OUI, ça peut faire sourire mais c’est à peu près le genre de remarque moisi que j’ai eu le privilège de recevoir durant ma quête du graal. Et qu’elle fut éprouvante cette quête….

Entre certains agents immobiliers, prêts à tout pour vous refouler leurs merdes, les marchands de biens qui vous écrabouillent, et les artisans qui font de l’achat revente et, qui par je ne sais quels miracles, obtiennent toujours l’info avant vous

L’immobilier en France va si mal que ça ? Vraiment ?

Investir dans l’immobilier en 2013 = 10 % de rentabilité !

N’ayant pas encore de réseau et voyant que l’immobilier est un monde assez fermé avec ses habitués, j’aurai pu abandonner ! Mais au contraire, ma motivation fut intacte. Et c’est plus déterminé que jamais que je me mis alors à redoubler d’effort pour obtenir l’info avant les autres, visiter, visiter et encore visiter !

Car plus on visite, plus on apprend à analyser vite, et on commence alors à prendre de l’assurance dans sa démarche d’investisseur. Au final, investir dans l’immobilier devient de plus en plus facile.

Et un beau matin d’Octobre 2012… après 3 mois d’intense recherche, de stress, de sang, de la sueur et des larmes, je tombe ENFIN sur LA perle rare ! Ou devrais-je dire, Mooon  précieuuuux…

Et c’est alors que ma toute première opération immobilière en Ile de France vu le jour.

Comme vous pouvez le voir, le studio est à rénover de la tête aux pieds

Détail sur mon investissement immobilier en Ile de France !

Bon allez ! vite, place aux chiffres :

  • Studio à rénover de 18 m2 dans une petite copropriété, très bien entretenu
  •  comble aménageable de 7 m2
  • tout proche de la gare et bien situé
  • Prix d’achat : 49 500 euros
  • Frais de notaire : 4660 euros
  • Estimation des travaux : 5000 euros (fourchette Très haute…)

 

Mon plan de financement immobilier :

  • Crédit immobilier sur 14 ans
  • Taux : 3,40 %
  • Apport de 8000 euros
  • Mensualité : 318 euros

 

Mon estimation locative

  • Loyer estimatif mensuel moyen : 465 euros
  • Taxe foncière : 300 euros par an
  • Charge de copropriété : 13 euros par mois…

Soit un  Cash flow brut de 109 euros .

J’aurai pu sensiblement augmenter ma durée de prêt pour dégager une marge brute encore plus importante mais mon objectif est tout autre.

En effet, je cherche à multiplier les sources de revenus passifs. Je ne ferais donc pas d’achat revente sur ce bien. Je vais même le rembourser par anticipation via d’autres opérations immobilières.

Je vous expliquerai justement ma démarche dans un autre billet.

 Conclusion :

Que dire ! J’ai compris que la meilleure des formations que l’on puisse suivre sur l’investissement immobilier, c’est sur le terrain. Il est franchement possible de réaliser de très beaux coups et ce même en proche banlieue parisienne. Attention ! Loin de moi l’idée qu’investir dans l’immobilier est chose aisée.

Le gros souci me concernant dans la recherche du bien, était d’obtenir l’information avant tous les autres acteurs du marché immobilier. Le bon coin, se loger, le bouche à oreille, tout est bon.
Il faut seulement comprendre que les meilleurs affaires, les agences immobilières ne les diffusent jamais. Elles les gardent sous le coude pour des clients, qui eux, sont solvables et qui investissent de façon récurrente

Donc, on a beau tourner le problème dans tous les sens, il faut se créer son réseau d’agent immobilier. Leur montrer notre détermination et notre… solvabilité.

Et surtout, mieux vaut évitez de rentrer dans une agence immobilière la fleur au fusil en imaginant ce genre de scénario:

« Coucou Monsieur l’agent immobilier, je pourrais avoir un appart avec 10 % de rentabilité svp ? Oui, tiens bonhomme, j’en plein en stock »

Mais croyez-moi, si vous êtes déterminé, alors vous trouverez. La preuve, j’en ai signé un 2eme entre temps 🙂

Et selon vous, investir dans l’immobilier en 2013 est-il une chose envisageable ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *